Blog de Sonia Sarah Lipsyc

11 juin 2015

Revenir à la tradition juive ou choisir de la quitter…

Rompre avec un mode de vie ultra-orthodoxe

 Le 10ème  Festival du film israélien de Montréal s’est tenu dans une édition trilingue (hébreu, français et anglais) du 28 mai au 4 juin et a été organisé par la Communauté Sépharade Unifiée du Québec (CSUQ). Outre des longs métrages aux thèmes très variés, il était possible de voir une série de courts métrages dont quelques- uns portaient sur le retour à la tradition juive ou le fait de la quitter.

Lauréats du Festival du film(Efrat Berger, à gauche,l’une des lauréats du Prix de la Fondation de Jérusalem au Canada)

« Peyot » d’Efrat Berger, l’une des lauréats du Prix de la Fondation de Jérusalem au Canada est un court métrage qui suit des jeunes gens qui quittent le monde ultra- orthodoxe ("haredi" en hébreu).
La réalisatrice les filme au moment de cette transition lorsqu’ils contactent notamment « Hillel » une association qui accueille les femmes et les hommes qui rompent avec leur milieu d’origine. Cette association soutient ces personnes qui « retournent à la question » (hozeré becheela) en opposition à ceux qui retournent à la religion (hozeré betechouva) ; elle les guide dans un monde laïque dont ils ne connaissent pas encore les codes.
Ces ruptures sont souvent difficiles car celles ou ceux qui quittent le monde ultra-orthodoxe sont fréquemment rejetés par leurs familles, leurs amis, leurs milieux professionnels liés à leur ancien mode de vie, etc. Je reste cependant surprise que ces changements soient si radicaux comme s’il n’existait pas la possibilité d’un judaïsme religieux orthodoxe, modéré ou autre autant pour eux que, apparemment, pour l’association qui les soutient dans ce cheminement.
En effet, l’une des représentantes de l’association dit au protagoniste principal du film qu’il faut qu’il rompt avec son mode de vie et surtout son apparence d’hommes religieux (par exemple qu’il coupe ses papillotes, le titre même du film en hébreu « peyot ») et qu’alors son association pourra s’occuper de lui. 
C’est peut-être là nécessaire, je ne sais.
Nous attendons sur ce sujet le livre de Florence Heymann, chercheure au CNRS « Les déserteurs de Dieu. Ces ultra-orthodoxes qui sortent du ghetto », Paris, Grasset, à paraître en septembre.

Revenir à la tradition juive

bringing_the_wind(Le jeune héros de "Bringing the wind")

Partir trois mois en extrême orient et … revenir avec une kippa (calotte) et des  tsitsits (franges rituelles en dessous ou sur ses vêtements) avec la ferme intention de pratiquer le judaïsme, d’être un hozeré betechouva ou un baal techouva (littéralement un maitre de la pénitence)....Tel est le thème du court métrage « Bringing the wind » de Noam Keidar présenté dans le cadre des films de l’Ecole Ma’aleh, école de cinéma de renom en Israël créé pour des femmes et des hommes soucieux d’une pratique juive. On imagine la perplexité voire le malaise ou l’opposition de sa famille notamment de son père qui pensait que le fils reprendrait l’étude d’avocat….D’autant plus, que le père croise son fils à un carrefour distribuant des tracts ou copies de C.D de rabbi Nahman de Braslav (un groupe hassidique pour le moins original….) avec une kippa à pompon blanc caractéristique de ce groupe. Est-il entré dans une secte juive ?
On imagine et on voit aussi la difficulté du fils à avouer à ses parents sa soif spirituelle et son choix. 
En tout cas, c’est une fiction qui reprend une problématique présente dans le judaïsme depuis des années : le retour à la pratique juive, généralement de jeunes filles ou jeunes hommes. Retour parfois (le plus souvent ?) à une pratique ultra-orthodoxe qui bouscule les familles…..

La punkeuse hozeret beteshouva(L'héroine de "Revival", la tête couverte par un foulard comme c'est le cas pour les femmes mariées dans les milieux juifs orthodoxes, jouant à la guitare dans son ancien groupe de punk)

« Revival » de Nadav Lazare, aborde le même thème mais sous un autre angle, de plus les protagonistes sont d'une autre génération.La femme de Hemi, sans doute un remariage, était dans sa jeunesse une chanteuse dans un groupe punk avant d’avoir fait techouva (d’être revenue à la pratique juive). Des décades plus tard, le groupe de musique veut se reconstituer… Bouleversement dans le couple où le mari évoluant dans un milieu orthodoxe cette fois ci sioniste, est lui-même confronté au conformisme de la pensée. Il a exprimé dans l’un de ses cours, comme professeur de pensée juive, que le Roi David a fauté en envoyant Ouri se faire tuer sur le front de la guerre afin de pouvoir s’approcher de Bathcheva, la femme d’Ouri. On sait que, selon la tradition juive,c’est à partir cette faute grave, que David fera techouva (pénitence) et écrira le Livre des Psaumes

Et pourtant oser exprimer ce que la tradition juive talmudique et kabbaliste affirme sans ambages, créée à Hemi des problèmes dans un milieu où tout se passe comme si les hommes de la Bible étaient irréprochables [1] ou avaient de bonnes raisons d'agir comme ils l'ont fait!

Ces deux films montrent à leur manière, une fois de plus, que seuls les liens d’amour permettent de surmonter parfois des changements radicaux d'itinéraires pour les uns comme pour les autres

Sonia Sarah Lipsyc

[1] Sur l'épisode de David et Batcheva voir le 2ème livre de Samuel, chapitres 11 et 12. Sur le sujet voir traité Sanhedrin 107 du Talmud de Babylone a et la très belle traduction et annotation de feu Charles Mopsik (zal) du livre du kabbaliste du 13ème siècle, R.Joseph Gikatila : David et Bethsabée, le secret du mariage, éditions de l'éclat, 2003. http://www.lyber-eclat.net/livres/david-et-bethsabee/

 


08 juin 2015

Raphaël Levy au "Magazine des cultures juives au Québec" pour son roman "David, la vie fabuleuse du berger devenu roi d’Israël"

Raphael Levy (1)(Raphaël Levy interviewé par Sonia Sarah Lipsyc)

12 ème entretien pour le "Magazine des Cultures Juives au Québec", cette fois ci j'interviewe Raphaël Levy, dramaturge, romancier et réalisateur dans une capsule vidéo de 12 minutes en français sous titrée en anglais.

CLIQUEZ ICI POUR VOIR CET ENTRETIEN 

Qui était David, le 2ème Roi d’Israël qui vécu, selon les sources bibliques, au 11ème siècle de notre Ere ? 

C’est à la découverte de cet homme que nous convie Raphaël Levy dans son roman historique David, la vie fabuleuse du berger devenu roi d’Israël, édition coup de cœur, 2012. Roman passionnant qui nous fait découvrir à partir des sources bibliques, toutes les péripéties de la vie du Roi David, auteur également, selon la tradition juive, du Livre des Psaumes.

Raphaël Lévy, natif d’Algérie, vit au Québec depuis trente ans. Artiste spécialisé dans le vitrail , il est également dramaturge, romancier et réalisateur notamment de ce "Magazine des cultures juives au Québec".

Ce 12ème entretien clot la première série de ce "Magazine des cultures juives au Québec" que nous aimerions prochainement continuer.

Il permet, en effet, aux Québécois, francophones et anglophones, de connaitre un pan de sa culture au travers d'ouvrages sur la culture juive écrits par des auteurs d'ici et aux autres de mesurer toute la créativité et la diversité culturelle de cette belle Province canadienne.

A suivre...

Sonia Sarah Lipsyc

Posté par Sonia Sarah à 14:15 - - Permalien [#]
Tags : ,

27 mai 2015

"Le monde des études juives pour adultes dans la communauté séfarade de Montréal aujourd’hui au travers de ses lieux d’études.."

kids-learning-300x171

"Le monde des études juives pour adultes dans la communauté séfarade de Montréal aujourd’hui au travers de ses lieux d’études et de sa production littéraire" est le titre de la communication que je donnerai dans le panel "Construction des identités juives marocaines à Montréal: travail, musique, nourriture" dans le cadre de la Conférence annuelle de l'Association des études juives canadiennes à l'Université d'Ottawa .
Dimanche 31 mai de 13h à 15h.


Université d'Ottawa Soloway Jewish Community Centre, 21 Nadolny Sachs Private, Ottawa.
Entrée 18$ incluant un repas/

Pour le programme de la journée  et des trois jours du colloque cliquez ici.

Pour un coup d'oeil de la programmation de ALEPH en cours ou ses récentes activités, cliquez ici.

Sonia Sarah Lipsyc

21 mai 2015

Serah fille d'Asher l'immortelle dans la Bible et Brourya l'érudite dans le Talmud

Femmeàlaharpe(Jeune femme à la harpe en allusion au personnage de Serah)

"Serah fille d'Asher l'immortelle dans la Bible et Brourya l'érudite dans le Talmud" est le titre de l'étude que je donnerai au cours de la nuit d'étude pour la fête de Shavouot (fête qui célèbre le don de la Torah) au sujet de ces femmes intimement liées à la connaissance.

Congregation Spanish and Portugues, aux alentours de 23h30, ce samedi 23 mai au 4894 avenue Kevin à Montréal. 
S'inscrire en écrivant à reception@thespanish.org ou en appelant au 514 737-3695, poste 101.

Sonia Sarah Lipsyc

Posté par Sonia Sarah à 22:46 - - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 mai 2015

Magalie Sauves au "Magazine des cultures juives au Québec" pour son roman «Yiosh !»

Magali Sauves (2)(Magalie Sauves interviewée par Sonia Sarah Lipsyc)

11 ème entretien pour le "Magazine des Cultures Juives au Québec", cette fois ci j'interviewe Magalie Sauves, romancière  dans une capsule vidéo de 12 minutes en français sous titrée en anglais.

CLIQUEZ ICI POUR VOIR CET ENTRETIEN 

Découvrir la communauté hassidique de Montréal et tenter, en tant que jeune fille, de trouver son chemin dans un monde régi par une pratique stricte du judaïsme et des codes sociaux contraignants, telle est l’une des quêtes essentielles de ce deuxième roman, Yiosh , écrit par Magali Sauves, Editions Hamac, 2014.

Magalie Sauves, d'origine franco-tunisienne, vit au Québec depuis onze ans au Québec où elle est conseillère en éducation.

Sonia Sarah Lipsyc

Posté par Sonia Sarah à 20:18 - - Permalien [#]
Tags : ,

26 avril 2015

"Juives et musulmanes : de l'exclusion à l'intégration".

Marek Halter et SSL

"Juives et musulmanes : de l'exclusion à l'intégration" est le titre de la conférence que je donnerai, en marge de l'exposition "Merveilles et mirages de l'orientalisme. De l'espagne au Maroc, Benjamin Constant en son temps". 

Mon intervention s'appuyera sur un texte écrit en binôme avec le chercheur algérien Belkacem Benzenine "L'accès des femmes aux fonctions religieuses publiques dans le judaisme et l'islam : de l'exclusion à l'intégration. Etude à partir des enjeux d'appellation.

Ce texte a été plublié dans Juives et musulmanes. Genre et religion en négociation, sous la direction de Lisa Anteby Yemini (CNRS), édition Karthala, Paris, 2015.

"Issue d’une recherche originale, Dr Sonia Sarah Lipsyc présentera une approche comparative, qui reste encore peu étudiée, sur les pratiques religieuses contemporaines des femmes juives et musulmanes. Cette recherche qu’elle a entreprise avec le chercheur algérien Belkacem Benzenine, expose les résistances et l’avancée des femmes dans des fonctions religieuses et communautaires réservées le plus souvent aux hommes."

Mercredi 6 mai à 19h au Musée des Beaux Arts, à l'Auditorium Maxwell Cummings Auidotrium,                     1379 A Sherbrooke Ouest (Montréal). Entrée 10$. Infos et billetterie au 514 733.49.98.

Sonia Sarah Lipsyc

25 avril 2015

"Femmes de la Bible, femmes de l'Islam"

Fatima Je m'entretiendrai avec l'écrivain Marek Halter au sujet de son dernier livre Fatima, en marge de l'exposition "Merveilles et mirages de l'orientalisme. De l'espagne au Maroc, Benjamin Constant en son temps". 

"Marek Halter tisse des liens entre les différents monothéismes, par le biais de l’histoire de femmes incontournables. Après sa trilogie sur les femmes de la Bible, Marek Halter rend hommage au rôle prépondérant que les femmes ont joué à l’origine de l’Islam. Il commence avec Khadija, une trilogie soulignant la présence et l’influence des femmes dans l’évolution du développement de cette religion. Œcuméniste et profondément attaché à la paix au Moyen-Orient, il lance aussi un pressant message de réconciliation en ces temps troublés par la résurgence des conflits religieux."

Mercredi 29 avril à 19h au Musée des Beaux Arts, à l'Auditorium Maxwell Cummings Auidotrium,         1379 A Sherbrooke Ouest (Montréal). Entrée 10$. Infos et billetterie au 514 733.49.98

Sonia Sarah Lipsyc

Posté par Sonia Sarah à 22:08 - - Permalien [#]
Tags : , ,