Salomon_Mikho_ls_ou_le_testament_d_un_acteur_juif

A la fin 2002, j'ai publié, aux éditions du Cerf, dans la collection Histoires/Judaïsmes alors sous la direction de Jean Baumgarten à qui j'exprime ici à nouveau toute ma gratitude, un livre iconoclaste... qui retrace une partie de ma création et de mes recherches sur le théâtre juif.
Salomon Mikhoëls ou le testament d'un acteur juif
est une pièce de théâtreque j'ai écrite en m'inspirant de la vie de ce grand acteur du théâtre yiddish, mort en 1948. Les personnages de la pièce sont des mendiants, sans doute d'anciens acteurs chassés de leur théâtre, le Goset de Moscou (théâtre yiddish d'Etat). Mais ils ressemblent étrangement aussi à des personnages échappés de leurs textes, les sept mendiants du conte éponyme du rabbi Nahman de Braslav ou à ceux qui dansaient à la noce de Léah dans la célèbre pièce du Dibbouk d'Anski . Ces mendiants se rassemblent un soir de pleine lune, sur un terrain vague, à l'orée incertaine d'une banlieue de Moscou pour nous faire le récit de leur théâtre. Ils convoquent ainsi les plus grands personnages,acteurs, écrivains ou fragments du répertoire du théâtre hébraïque et yiddish.
Cette pièce est suivie d'une histoire du théâtre juif de l'Antiquité à 1948 : "Pour une métaphysique du théâtre juif". Je commence par Kafka, bien sur, je poursuis par la première pièce du théâtre juif, écrite en grec en Alexandrie dans l'Antiquité, les Pourimspiel du Moyen-Age, le théâtre hébraïque de la Renaissance en Italie et aux Pays-Bas, le théâtre littéraire yiddish et hébraïque de la Haskala (mouvement d'émancipation des Juifs) avant d'écrire sur les principaux auteurs et troupes du théâtre yiddish et hébraïque. En fait, ce texte d'une cinquante de pages, est une reflexion sur les relations entre tradition juive, peuple juif et théâtre. Il est suivi d'une étude, "Grammaire d'un acteur juif ou introduction aux causeries de Mikhoëls sur le théâtre", un texte dans lequel, je tente de restituer, la philosophie de l'acteur selon ce grand maitre de l'art, de la scène et de l'humain.

Cet ouvrage comporte également des photos notamment du théâtre yiddish du Goset de Moscou, du théâtre hébraïque la Habima, et de la compagnie française Kédem qui a monté la pièce; des partitions, textes originaux et traductions de chansons yiddish et niggounim (mélodies) hassidiques; des traductions de deux poésies du grand poète et dramaturge yiddish Isaac Leib Peretz ( "Ne crois pas" et "Espoir et crainte") et des documents en Annexes tels que le répertoire chronologique du Goset.

Pour tous les détails sur les représentations de la pièce de théâtre de Salomon Mikhoëls ou le testament d'un acteur juif, par la compagnie Kédem, reportez vous à la rubrique Théâtre (septembre 2007) de ce présent blog.

Vous pouvez suivre sur Akadem mon séminaire sur l'histoire du théâtre juif, trois conférences filmées au cours de l'année 2005/2006, dans le cadre de l'Institut Universitaire d'Etudes Juives Elie Wiesel (Paris).