Dans le cadre de ALEPH hors des murs, j'aurai le plaisir de lire quelques extraits du livre de Klaus Mann en participant à la présentation de cet ouvrage.

Photo_Klaus_Mann Un homme contre la barbarie : Klaus Mann,

"Il est des déchéances qui honorent. Le 1er novembre 1934, Klaus Mann, fils de Thomas Mann, est déchu de sa nationalité allemande par les autorités nazies pour n’avoir cessé de dénoncer le national-socialisme. Il salue cette sanction politique comme « un honneur » et formule l'espoir que l'Allemagne redevienne un jour sa « vraie patrie ».

Les 67 textes qui composent Contre la barbarie (1925-1948) révèlent combien Klaus Mann sut, avant beaucoup, décrypter le régime hitlérien et anticiper ses conséquences."


Causerie avec : Myrtô Dutrisac, chercheure postdoctorale au Centre canadien d'études allemandes et européennes de l’Université de Montréal, livre ses commentaires sur la pertinence de l’œuvre de Klaus Mann. Sonia Sarah Lipsyc, directrice de ALEPH - Centre d’études juives contemporaines de Montréal, assure la lecture d’extraits. François Bugingo, porte-parole de la Série éducative sur l’Holocauste anime la soirée et la discussion avec le public.
En partenariat avec le Centre canadien d'études allemandes et européennes de l’Université de Montréal et la Librairie Olivieri.


Ce Jeudi 29 octobre 2009 de 19h-20h30Librairie Olivieri, 5219, Chemin de la Côte-des-Neiges Métro Côte-des-Neiges à Montréal