womyyn_busted_635x357

(Capture d'image de la vidéo "Woman arrested at the Western Wall")

Une fois de plus, des femmes, au nombre de quatre, ont été arrêtées par la police, dimanche dernier, le 19 août, au Mur des Lamentations à Jérusalem[1]. Leur délit ? Elles priaient … vêtues d’un talit (châle de prière).Ce vêtement rituel est habituellement porté par les hommes mais pour la majorité des décideurs orthodoxes de la loi juive, au cours de l’histoire, rien n’interdirait à une femme de porter un talit[2]. Cependant, pour d’autres, le  châle de prière  reste l’apanage d’un vêtement rituel masculin et il serait arrogant voire interdit à une femme de le mettre sur ses épaules. Dans le monde juif non orthodoxe, il est courant, depuis des décades, de voir des femmes porter un châle de prière  au cours d’un office ou d’une cérémonie religieuse.

Ces quatre femmes arrêtées appartiennent aux « Femmes du Mur » (WOW), un groupe pluraliste de prières, composé de femmes affiliées aux divers courants du judaïsme orthodoxe et non orthodoxe. Ce groupe se réunit chaque mois à l’occasion de la fête de Roch Hodesh(renouvellement de la lune). Elles commencent leurs prières au Mur avant de se diriger, un peu plus loin, vers l’Arche de Robinson pour poursuivre leur office religieux et notamment lire la Torah."

Pour voir les notes et pour lire la suite de cet article rendez vous sur le site "Judaïsmes et Questions de Société" en cliquant ici

Sonia Sarah Lipsyc