Alliance (Echange d'alliance entre deux hommes. Photo priseparKenzo sur le site de directmatin)   

A l'heure où après l'Espagne, les Pays-Bas, la Belgique et le Canada, la France s'apprête à voter (enfin) le mariage pour tous, quelques posts repris de la page Facebook de Judaïsmes et Questions de Société sur "Société juive et Homosexualité (I)", article que vous retrouverez intégralement sur le site de ressources du même nom.

" Le rabbin Ya'akov Yosef, fils de l'ancien Grand Rabbin séfarade d'Israël a rendu une décision halakhique (de la loi juive) interdisant de prendre des leçons privées avec des enseignants homos.

Mais il faut relever que même la puissante Association internationale de psychanalyse (IPA) fondée par Freud n’a accepté, il n’y a que 11 ans, que la « règle orale », non approuvée par le père de la psychanalyse, qui interdisait aux personnes homosexuelles d’être psychanalystes soit officiellement abolie. C’est ce que souligne notamment, à l’heure du débat en France sur le mariage pour tous, un remarquable article[2] d’une psychanalyste, Annie Fortems, dont nous publions ci-dessous un extrait. Elle rappelle ce qui a longtemps été un tabou dans l’institution psychanalytique freudienne et sur lequel l’historienne et psychanalyste (juive) française Elisabeth Roudinesco, soutenant le mariage pour tous, avait déjà levé le voile : Anna Freud, la fille et héritière (en matière de psychanalyse) de Freud, spécialiste de la thérapie pour enfants, a vécu 55 ans avec une femme Dorothy Burlhingam… Elle a élevé avec elle ses enfants et le patriarche Freud acceptait cette famille homoparentale (...)"

annadorothy(Anna Freud et sa compagne Dorothy Burlingham en 1972 à Vienne. Photo  de (Wiener Psychoanalytische Akademie) prise sur le site Rue 89)

Il y a également une brève sur le fait qu'un tribunal rabbinique en Israël ait pour la première fois condamnée une femme pour adultère parce qu'elle avait eu une autre relation avec une femme et l'a scandaleusement privée de la pension pour elle et ses enfants.

Enfin, pour finir sur une note d'humour, il y a quelques lignes sur ces gays juifs de Toronto... qui rèvent de rencontrer d'autres d'hommes juifs : « La dernière chose que  le jeune Corbin Seligman voulais faire était de sortir avec un homme qui ne soit  pas juif. ». Cet agent immobilier de Toronto ajoute "J'ai toujours plaisanté à ce sujet, mais je ne plaisante qu’à moitié lorsque  je dis que je veux un médecin juif".....

Pour lire la suite, cliquez ici

Sonia Sarah Lipsyc