Nous profitions de l'été pour vous proposer des liens avec des articles que nous avons rédigés pour le site de ressources, "Judaismes et Questions de Société" durant ces derniers mois.

Nous commencons par un article sur l'usage de la loi civile, en Israël, pour aider les femmes à obtenir leur divorce religieux ("guet").

"En Israël, la Cour Suprême vient en aide à une femme attendant son divorce religieux (« guet ») depuis 10 ans en invalidant une décision de la Haute Cour Rabbinique (article du 3.02.2013)."

Cour_Supr_me_p(Cour Suprême d'Israël, photo Michal Fatta)

Pour en savoir plus sur :

- le divorce religieux dans le judaisme ("guet")

- les conséquences différentes, au regard de la loi juive, entre une demande en astreinte ou une demande de dommages et intérêts face au refus du mari d'accorder le "guet" (la première l'invaliderait, la seconde le rendrait valable)

- cette décision tout à fait inédite d’un tribunal civil - en l'occurrence la Haute Cour de Justice ou la Cour Suprême d'Israël, d'invalider une décision discriminante à l'encontre des femmes de la part d'un tribunal rabbinique qui plus est la Haute Cour Rabbinique....

- sur le combat que mènent des associations de femmes juives  telles que  «Mavoi Satum»  «Kol Haisha», aidant juridiquement les femmes en attente de guet, ainsi que les associations de femmes pratiquantes, Na’amat,  Kolech (le forum des  femmes juives orthodoxes féministes), et la WIZO

- sur l'option de l'accord nuptial conforme à la Loi juive qui pourrait être l'une des solutions à ce problème douloureux du "guet"

Lire  cet article sur le site « Judaisme et Questions de Société », en cliquant ici.

Sonia Sarah Lipsyc