Pour une femme, être magistrate de la République ? Oui.
Etudier le Talmud ? Ay ay ay, où ça en France ?!
Témoigner devant les tribunaux civils ? Bien évidemment ! Devant un tribunal rabbinique ? Un peu compliqué pour une femme, non ? ! Etre présidente d’un Consistoire israélite? Possible en théorie mais en pratique…? Etc…
Trop souvent les femmes juives sont écartelées entre leur statut mineur dans la loi juive et leur condition de citoyenne pleine et entière dans la citée. Certaines l’acceptent, se taisent ou se résignent voire quittent le judaïsme, d’autres  tentent de se battre pour que leurs droits soient acquis à l’intérieur de leur tradition et de leurs communautés.

Table ronde avec trois françaises, Clémence Boulouque (écrivain), Sonia Sarah Lipsyc (sociologue), Malka Marcovich (historienne) et une israélienne, Léah Shakdiel (enseignante).

Ce dimanche 28 octobre de 11h30 à 12h30 dans le cadre de la manifestation culturelle Limoud
Parc de la Coudray
(32km de Paris)